home
Reportage France 3
Rien de tel pour découvrir une exposition qu´une vidéo de qualité. Prenez le temps de découvrir le
Mercredi 05 Juillet 2017
 


2014 - En tous points parfaits

Œuvres brodées pour la Visitation

aux XIX° et XX° siècles

17 mai au 24 décembre 2014

Du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h
Le dimanche et jours fériés de 15h à 18h
Visite conférence sur réservation (04 70 44 39 03)

Commissaires de l'exposition : Gérard Picaud, administrateur et Jean Foisselon, administrateur adjoint des collections du Musée de la Visitation

Depuis plusieurs années, le musée de la Visitation fait découvrir au public le génie et la qualité des travaux d'aiguilles, en dévoilant peu à peu la richesse, la diversité et la beauté de ses collections textiles qui contribuent à sa renommée internationale.

En tous point parfaits, s'inscrit ainsi dans la continuité de Sacrée soieries qui présentait en 2012 les étoffes les plus remarquables, et de De Fleurs en aiguille qui avait révélé en 2009 la splendeur des décors brodés à l'ombre des cloîtres.

Par cette exposition, le musée de la Visitation veut présenter au public la beauté des travaux des brodeurs professionnels des XIXe et XXe siècles, œuvres trop souvent oubliées derrière les vêtements de l'Ancien Régime dans les expositions et les catalogues raisonnés.

Issues de plusieurs dizaines de Visitations de France et de quelques monastères étrangers, 150 œuvres de cette période ont été sélectionnées pour illustrer le génie et la diversité des productions professionnelles, peintes à l'aiguille avec de fins fils de soie, d'or et d'argent. Vêtements liturgiques, bannières et bien d'autres encore.

Les visiteurs seront éblouis par la brillance des parures d'or, charmés par les couleurs chatoyantes des fleurs brodées, frappés par le naturel de la toison des agneaux, admiratifs des décors somptueux emplis d'élégants rinceaux, arcatures et de fleurs d'or.
Car si la broderie est très pratiquée dans les couvents de l'ordre de la Visitation aux XVIIe et XVIIIe siècles, cette activité est en régression aux siècles suivants. Aussi, des bienfaiteurs, les familles des moniales et parfois les religieuses elles-mêmes se tournent vers des chasubliers-brodeurs, ces nombreuses maisons spécialisées qui proposent une infinité de modèles et s'adaptent aux commandes particulières.

La scénographie permet aux visiteurs de s'approcher au plus près des œuvres, découvrant ainsi la spécificité des techniques et les styles marquant les différentes étapes des arts décoratifs de cette période.

Il aura aussi la chance de découvrir des vêtements liturgiques dans un parfait état de conservation malgré leur âge respectable. Les visitandines veillèrent en effet à les maintenir propres et dignes en les protégeant de la lumière et de la poussière, ce qui n'est malheureusement rarement le cas dans les principaux trésors de cathédrale ou d'abbaye ouverts au public

Cliquez ici pour consulter le dossier de presse

Vue de l´exposition
Vue de l´exposition
Vue de l´exposition
Vue de l´exposition
Vue de l´exposition
Vue de l´exposition
Vue de l´exposition
Vue de l´exposition
Vue de l´exposition
Vue de l´exposition